Les différentes approches du soutien aux entreprises

Face à certaines situations, il arrive qu’une entreprise ait besoin de soutien pour la pérennité de son activité. Ce soutien pouvant être de diverse nature en fonction de la situation économique, sociale ou même sanitaire dans laquelle l’entreprise se trouve. Cependant, la situation actuelle de l’entreprise n’est pas le seul facteur à prendre en compte lorsqu’on apporte de l’aide à une entreprise.

Dans quel cas apporter du soutien aux entreprises ?

De manière générale, les entreprises font face à trois types de problèmes : la difficulté d’obtenir un financement, la concurrence des entreprises informelles et l’accès limité à l’énergie électrique. Ces problèmes peuvent varier en intensité en fonction de la zone géographique dans laquelle se trouve une entreprise. Les PME, plus que les autres, ont besoin d’aide pour accroître leur productivité et ainsi offrir des emplois plus stables et plus fiables.

En cas de crise mondiale comme la pandémie COVID-19 qui a secoué le monde en 2020, les entreprises du domaine privé ont vu leur revenu baisser de près de 70 %. Ces pertes ont réussi à être atténuées grâce à l’aide publique et ses divers programmes de soutien aux entreprises.


Quels types de soutien à apporter aux entreprises ?

Les services publics ont mis sur pied quelques dispositifs dans le but de venir en aide aux entreprises. Ces dispositifs peuvent être de trois ordres : financiers, fiscaux et sociaux. Parmi eux, nous pouvons parler de :
« Politique d’accès au financement et de formation à l’entrepreneuriat » : ce type d’aide cible principalement les nouvelles entreprises et les personnes qui souhaitent se lancer à leur propre compte. À la fois d’ordre social et financier, cette politique est mieux accueillie par les jeunes et leur permet de mettre sur pied des organismes fiables générateurs d’emploi ;
« Formalisation des PME informelles » : il s’agit d’un soutien qui permet de gérer le problème de concurrence des entreprises informelles. Cette politique limite les mauvaises conditions de travail souvent retrouvées dans l’économie informelle ;
« Amélioration des conditions de travail et la productivité » : cette action intervient dès lors que l’environnement dans lequel évolue l’entreprise est menacé. Il est alors du devoir des services publics de relever les manquements de ces entreprises et de proposer des solutions palliatives qui permettront l’amélioration de la rentabilité de celles-ci malgré les difficultés ;
Favoriser les crédits d’impôts et les réductions de charges sociales : ce type de soutien intervient pour les entreprises en difficulté sur le plan fiscal. C'est une politique qui leur permet de survivre assez longtemps pour mener à bien leur activité malgré leurs difficultés.

Les services publics, en fonction des zones et de l’essor des entreprises privées, prennent à cœur de fait de soutenir l’entrepreneuriat. Leurs actions sont diverses et restent un atout précieux pour le développement de l’économique dans chaque pays.

Pour plus d'information sur le soutien aux entreprises, consultez dès maintenant le Bureau des Métiers


Partager